Le mimosa : l’or jaune de la Côte d’Azur

Faites tourner via...
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

La vie en jaune

Pour rendre hommage aux Qupécistes (les amateurs de « Questions pour un champion », véridique !), je vais faire mon Julien Lepers :
« Top. J’aime la chaleur et le soleil. Je crains le vent frais et sec et les basses températures… Je suis originaire d’Australie, j’ai été implanté par de riches hivernants anglais en villégiatures sur la Côte d’azur au 19è siècle pour embellir leur jardin. Je suis ? Je suis ? »

« Si j’ajoute qu’aujourd’hui je suis devenu THE symbole de notre région et qu’en superposant mon jaune flamboyant au bleu azur du ciel, je vous accompagne joliment vers la fin de l’hiver et ma floraison colore les paysages de janvier à mars. Je suis, je suis… le mimosa, oui oui, ouiiiiiii !»

mimosa-tanneron-jaune-flocon

Vous l’aviez trouvé j’en suis sûre ! Mais saviez-vous qu’il existe une multitude de variétés classées selon leur port (érigé, retombant, rampant, pleureur ou buissonnant), leurs glomérules (fleurs parsemées ou en grappe), leur feuillage (vert, grisé, bleuté, pourpre) et leur palette (jaunes divers, blanc, orange). Parmi elles, l’« Acacia Déalbata » (le mimosa est de la famille des acacias) est une espèce utilisée dans l’élaboration de parfums et de cosmétiques (eau de Bormes, savons). Répétez après moi le mot appris : glo-mé-ru-le !

mimosa-tanneron-jaune-route-borneLe mimosa est célébré dans les huit villes situées sur sa route entre Bormes les Mimosas et Grasse, soit 130 km. Si vous êtes férus de rassemblements, de fêtes (corsos fleuris, carnaval, visites guidées de parfumerie ou exploitation ou encore ateliers de jardinage) allez faire un tour sur le site de La Route du Mimosa où vous trouverez toutes les informations sur les diverses manifestations qui ont lieu durant tout le premier trimestre ou téléchargez la plaquette ici. Si vous fuyez la foule et que vous aimez marcher en pleine nature, optez comme nous pour une balade entre amis dans le massif de Tanneron. Cette commune de 22 hameaux éparpillés, située à l’ouest du département, à la limite des Alpes-Maritimes, possède le plus grand territoire de mimosas en France. Tanneron forme avec Mandelieu et Pégomas, un triangle forestier appelé « la route d’or ». Pour apprécier ces « forêts jaunes », nous avons choisi de suivre le circuit du Grand-Duc, un parcours facile de 6 km (2h) dont vous trouverez les détails sur le site de RandOxygène et pourrez y imprimer la carte.

cannes tanneron seebyc
La baie de Cannes au loin.

mimosa-tanneron-jaune-rando-jaune

Il faut dire qu’avec ce début d’hiver particulièrement clément, le mimosa a pris de l’avance et on espère juste qu’un gros coup de froid ne va pas « finir » trop vite. Allez on y va !

mimosa-tanneron-jaune-rando-ducDépart dans la matinée, pique-nique dans les sacs à dos et chaussures de marche au pied. Le parking est bien rempli mais on se retrouve rapidement seuls sur le sentier. La balade est agréable et parfumée. En fonction de la lumière les couleurs se révèlent différemment à l’aller et au retour. Découvrir toutes ces forêts jaunes dans leur environnement naturel, au milieu de chênes lièges, de pins et d’oliviers est un pur bonheur. Si le ciel est d’azur, les petites boules duveteuses jaune éclatant se détachent sur le fond bleu : un régal à photographier. Les points de vue sur les îles de Lérins valent également le détour.

massif tanneron seebyc
Sublime vue sur les îles de Lérins.
mimosa-tanneron-jaune-route-chene
Mimosa et chêne se mélangent.

A l’issue de la balade, poursuivez la découverte en voiture jusqu’au centre de Tanneron et profitez des sublimes panoramas tout jaune.

Pour en savoir plus sur le mimosa allez voir les vidéos de la
Pépinière Cavatore (Bormes)

ou par ici chez NewsJardinTV et vous ferez grandir la famille des mimosistes. Et hop, un deuxième mot dans notre disque dur interne !

mimosa seebyc

Si vous n’étes pas dans le coin et que vous voulez en profiter vous pouvez toujours vous faire livrer chez vous.

What else ? 😉

Faites tourner via...
Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone

9 réflexions au sujet de « Le mimosa : l’or jaune de la Côte d’Azur »

  1. C’est vrai que cette année le mimosa est en avance ici aussi dans le Var. Plaisir précoce des yeux et des narines! Jolie promenade à faire lors de notre prochaine virée dans le coin.

  2. Merci Carole, j’ai emmené ma famille en balade vers Tanneron en suivant tes indications. On a passé une super journée. j’espère que tu mettras d’autres idées de balades.

    1. Je te crois, j’adore cette balade. J’en prépare une autre sur le Cap d’Antibes. A tres bientôt

  3. Un bel article qui donne envie de descendre dans le sud pour arpenter la route du mimosa!

    1. Mais oui ! Il faut venir et en plus le mimosa a la bonne idée de fleurir en hiver !

  4. Et oui, il fleurit en hiver parce qu’il a conservé son cycle végétatif de l’hémisphère sud, ….. tout comme les eucalyptus avec une floraison insolite ….. vers Théoule et la côte varoise.
    bravo pour le reportage !

  5. J’ai été faire la balade mais c’est un peu tard pour profiter du mimosa…je m’y prendrai plus tôt l’an prochain. En tout cas le trajet est très chouette, merci.

    1. eh oui, une année il est là très tôt une autre très tard… et parfois le temps file à toute allure sans qu’on ait eu le temps d’aller le sentir de près. a l’année prochaine !

Les commentaires sont fermés.