Club Med 2 : Welcome on board !

E la nave va !

Le mois prochain le Festival International du Film fera de Cannes le centre du monde pendant une dizaine de jours, du 13 au 24 mai. Au programme : cinéma et critique, stars et montée des marches, invitations et soirées en tout genre… Après les villas privées, l’Hôtel Belles Rives et la plage du 3.14, la villa Schweppes a pris le large sur le superbe bateau du Club Med.  Le verra-t-on à nouveau cette année ? Continuer la lecture de Club Med 2 : Welcome on board !

Salon de thé « Madeleine » au Cannet

Entre gourmandise et raffinement

Si la façade de Madeleine affiche une citation de Marcel Proust, celle-ci signée Lamartine lui convient joliment :

« Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours : Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours ! »

salon-de-the-Madeleine-au-Cannet16

Ce n’est qu’une fois la porte franchie qu’on sent bien que le temps ne tourne plus à la même vitesse. Et c’est tant mieux, car c’est exactement ce qu’on est venu chercher ici. Une parenthèse de douceur, de calme… mais aussi un vrai moment de gourmandise assumée. Continuer la lecture de Salon de thé « Madeleine » au Cannet

Le VORAM* de Nonno et Nonna

VORAM, *Vin d’ORanges AMères

 

La tradition a du bon ! On a tous en mémoire des plats, des douceurs qui ramènent à l’enfance et plus largement à la famille. Vous savez ce genre de recettes qu’on tient de sa mère, qui la tenait de sa propre mère, qui elle déjà la tenait de sa mère… Des secrets de famille ! Ces recettes pas forcément meilleures que d’autres mais qui sont à nos yeux des trésors inestimables. Alors quelle insensible je suis pour les mettre sur internet à la portée de tous me direz-vous ? Eh bien, par envie de partage, totalement dans l’esprit dont je souhaite contaminer ce blog. Continuer la lecture de Le VORAM* de Nonno et Nonna

Escale à Tanneron sur la route du mimosa

La vie en jaune

Une fois n’est pas coutume, je vais faire mon Julien Lepers : « Top. J’aime la chaleur et le soleil. Je crains le vent frais et sec et les basses températures… Je suis originaire d’Australie, j’ai été implanté par de riches hivernants anglais en villégiatures sur la Côte d’azur au 19è siècle pour embellir leur jardin. Je suis ? Je suis ? » Continuer la lecture de Escale à Tanneron sur la route du mimosa

Jay-Jay Johanson à la MJC Picaud

Parenthèse trip-hop
avec le plus français des Suédois

Sa musique m’accompagne depuis plus de 20 ans et même si j’apprécie toujours de découvrir un nouvel album, son premier opus « Whiskey » restera le plus fort, définitivement associé au choc de la découverte de son univers et de sa sensibilité. Je l’ai vu plusieurs fois sur Paris et en m’installant à Cannes je pensais que ce serait le genre de moments intenses que je ne revivrais plus. C’était sans compter l’excellente programmation de la Tangente – MJC Picaud. Continuer la lecture de Jay-Jay Johanson à la MJC Picaud

« Pixel », le voyage poétique de Merzouki

­Danse avec les pixels


Mourad Merzouki
est un chef d’orchestre. Il a l’art de créer un ensemble cohérent à partir d’univers très différents. Chaque nouvelle pratique, chaque nouvelle rencontre le pousse à enrichir ses spectacles de toutes ses découvertes. Ainsi, ce Lyonnais de  41 ans nous avait habitué à mixer des postures de hip-hop à des gestuelles empruntées au cirque ou aux arts martiaux qu’il a pratiqués. Continuer la lecture de « Pixel », le voyage poétique de Merzouki

Lenny Kravitz à Nice

He loves the rain

lenny-kravitz-strutSoirée rock en perspective avec Lenny qui ne rate pas une occase de venir dans le Sud-Est. C’est la 3è fois que je le vois en live. J’ai toujours eu pour sa musique des sentiments partagés. Force est de constater que plusieurs de ses titres m’accompagnent depuis longtemps pourtant j’avoue, ça fait quelques albums que j’ai lâché. J’ai parcouru son dernier, « Strut«  et aucun titre ne m’emporte. Pire, sur certains je trouve même qu’il ne s’est pas foulé ! Mais bon, en concert c’est différent, il va envoyer du bois, mixer les tubes anciens et les titres récents, ses musiciens joueront un bon rock qui pète. Lenny placera sa voix suave comme prévu, il ondulera son corps moulé dans du cuir, fera crier la foule, laissera sa guitare en bandoulière pour taper dans les mains… Lenny fera du Lenny. Je crois bien que c’est ce que tout le monde est venu trouver ici ce soir dans la file d’attente devant la salle de spectacle de Nikaia où pas un parapluie n’est visible. Continuer la lecture de Lenny Kravitz à Nice